Charte des valeurs en alexandrins

Nous, les fondateurs du Mouvement Démocrate,
Présentons ci-après dans la présente charte
Tout ce qui constitue nos profondes valeurs,
Celles guidant notre âme et fondant notre cœur.
Humanisme, démocratie et république
Forment les fondations de notre politique.

LES VALEURS D’HUMANISME
L’Homme, une valeur centrale

L’idéal Humaniste a pour priorité
Le progrès de l’ensemble de l’Humanité.
L’Homme est un but en soi, notre valeur centrale.
L’argent n’est qu’un moyen, un minimum vital,
Un carburant nécessaire à l’économie,
Mais non une fin en soi ni un but dans la vie.
L’Homme ne doit pas être qu’un consommateur,
Une simple ressource ou bien un producteur.
Au sein du monde humain, « tout homme en vaut un autre,
Offre son potentiel », cette devise est nôtre.
A chacun sa dignité depuis son enfance,
Aussi droit au respect, à la reconnaissance.
« Etre » et « devenir » sont de tous les auxiliaires
Ceux qui de loin prévalent, ceux que l’on préfère
A « avoir » et « paraître », trop valorisés
Par le matérialisme de nos sociétés.

Construire une société de confiance

Il faut construire une société de confiance
Fondée sur le respect, justice et tolérance,
L’art de vivre ensemble, la solidarité,
L’intérêt général, la générosité,
L’égalité des chances éveillant les talents,
Permettant d’accomplir leur épanouissement.
Le contraire d’une société de défiance
Où l’inégalité germe dès la naissance,
Où domine toujours cette loi du plus fort,
Des riches et puissants, laissant le faible mort.
Là où l’anonymat comme l’isolement
Et le « chacun pour soi » règnent également.
Dans cette société humaine et humaniste
Et non point agressive, hautaine et égoïste,
Gageons que l’homme soit en tout point responsable
De son propre avenir et de tous ses semblables
Et qu’il sache élever son niveau de conscience
De sa propre attitude à l’usage des sciences.

Fonder un projet de civilisation

Nous voulons un projet de civilisation
Où développement a signification
D’abord à la base au niveau individuel,
La relation sociale et le spirituel,
Et mondial sur le développement durable
Qui ne doit pas être uniquement imputable
A la permanence des sources d’énergie,
Mais doit répondre à tous nos besoins d’aujourd’hui,
Sans compromettre pourtant la capacité
Des générations futures à profiter,
Quel que soit le domaine où leur besoin s’applique,
Y compris la gestion des finances publiques.
Respectons nos racines et nos traditions,
La mémoire des peuples et leurs convictions,
L’héritage commun fait de diversité,
Qui nous enrichissent par la pluralité.
Protégeons nos coutumes et langues régionales
Du danger de l’uniformisation mondiale
A la fois culturelle et idéologique,
Comme la mondialisation économique !
Classons-les patrimoines de l’humanité
Comme des biens précieux qu’il nous faut protéger !
L’identité se décline tant régionale
Que nationale, européenne ou bien mondiale.
Et si nos histoires sont toutes différentes,
Notre avenir commun est la chose importante :
Où voulons-nous aller, dans quelle direction,
Doit être pour nous tous l’essentielle question.

Redonner un sens à la relation humaine

Il nous faut découvrir une autre relation
Avec nos semblables, la communication,
D’abord au quotidien, celle de tous les jours,
Du simple geste amical, du simple bonjour,
Du sourire gratuit, de l’entraide banale,
Afin de bien retisser un vrai lien social
Au sein du voisinage et des associations
Dans la vie du privé comme des professions.
Une relation non forcément monnayée,
Non plus systématiquement marchandisée,
Où l’on offre avec un simple désir d’offrir,
Et où l’on donne uniquement pour faire plaisir,
Sans attendre en échange un renvoi en retour
Un troc des services et même de l’amour.

Retrouver la prospérité

Le goût de l’entreprise et de l’innovation
Doit bien nous motiver dans toutes nos actions
Plus que l’appât du gain, la valeur ajoutée,
La rentabilité à court terme assurée,
Le modèle actuel exigeant rendement
D’au moins quinze pour cent sur l’investissement,
La spéculation s’avérant préférentielle
A la logique du projet industriel
Exigeant souvent durée et persévérance,
S’inscrivant sur le terme d’une autre échéance.

LES VALEURS DE LA DEMOCRATIE

La démocratie permet de construire l’homme,
Reconnaît sa place, citoyen autonome,
Sa dignité, sa conscience et son jugement,
Responsable de ses actes moralement.

Changer le statut du citoyen

Mais le citoyen voit son pouvoir limité
A la désignation des personnalités
Dirigeantes qu’il a choisies par son suffrage
Qui vont après régner, décider sans partage.
Or le citoyen est de plus en plus formé
Et par les médias de plus en plus informé.
Ainsi la simple délégation du pouvoir
Semble pour s’avérer mieux justifiée devoir
Redonner au citoyen un rôle d’acteur,
Afin que son avis serve aussi de moteur,
Sortir de l’ attitude immature et soumise,
Sur laquelle toute autorité reste assise.
Organisons une vraie participation !
Osons une véritable concertation,
Entre le pouvoir, l’ensemble des citoyens !
Une vraie consultation qui fera du bien,
Pas une fausse où l’on fait mine d’écouter
Pour ensuite imposer ce qu’on a décidé.
Un sain conflit permet l’expression des attentes,
En dénouant les tensions comme une détente,
La contradiction renforce l’autorité,
Donne à son exercice légitimité.
Cette fertile discussion ne peut se faire
Sans un renforcement des corps intermédiaires :
Associations, syndicats ou corporations
En tant que citoyennes représentations.

Redonner au pouvoir sa légitimité

La vraie démocratie doit aussi assurer
Au pouvoir une franche légitimité,
Par au Parlement une représentation
Juste de l’ensemble des courants d’opinion.

Séparer les pouvoirs

Elle doit aussi ne pas oublier ses devoirs
De respect de la séparation des pouvoirs,
Exécutif, législatif et juridique
Sans oublier non plus le pouvoir médiatique.

Instaurer une démocratie sociale

Instaurons enfin la démocratie sociale
Qui redonne au travail sa place capitale
Car ce qui fonde le lien entre tous les hommes
C’est bien l’utilité sociale, au minimum,
C’est à dire le travail dans la société,
Et non le droit à un revenu assuré,
Condition de la reconnaissance qui donne
Source d’épanouissement à toute personne.
Il ne s’agit pas de cet Etat providence,
Omnipotent et qui gère toute la France,
Mais bien d’un modèle plus décentralisé,
Laissant la place à plus de créativité,
S’appuyant sur les collectivités locales,
Le commerce, l’artisanat et le social.

Faire de l’Europe une communauté de civilisation

Il faut réconcilier l’Europe et la Nation,
Tel est l’enjeu de notre civilisation,
Construire en commun l’avenir de ces pays
Pour résoudre les problèmes de l’énergie,
Immigration, défense ou environnement,
L’Europe doit être lieu de rassemblement
De problèmes communs pour mieux nous protéger
Et mieux promouvoir ainsi nos valeurs sacrées.

LES VALEURS DE LA REPUBLIQUE

Les valeurs de la République aiment rimer :
liberté, égalité et fraternité,
sécurité, autorité, laïcité,
citoyenneté et aussi identité.
Notre constitution dit de la République
Qu’elle est à la fois démocratique et laïque,
Mais la qualifie également de sociale,
Ses pouvoirs séparés, son Etat impartial.
La République apporte au citoyen des droits,
Ce dernier a aussi des devoirs et se doit
D’obéir à un ordre, à une autorité
Pour que l’équilibre soit toujours respecté.
Ces valeurs de la République se tiennent toutes,
Et elles sont chacune comme une clé de voûte .
Eclairées par celles de la démocratie
Elles se trouvent ainsi grâce à elles enrichies
Par la conscience et la responsabilité,
Permettant de nuancer, relativiser.
Ces vertus se méritent et requièrent résistance,
Ne découlent point d’une quelconque évidence.
La liberté se gagne et ne va pas de soi
Comme l’égalité, difficile parfois,
Et la fraternité, ne sont pas naturelles
Face aux dominations, ces vertus sont rebelles.
La République a certains espaces sacrés,
Certains lieux doivent être sanctuarisés :
L’école, le tribunal, et le Parlement
Font partie de ces cas, objets du sacrement.

L’ENGAGEMENT DU MODEM

Ainsi nous assurons que toutes ces valeurs
Nous servent de vecteurs ou d’axes directeurs
Pour ce très beau projet de civilisation.
Elles sont notre boussole et notre direction.
Ce chantier fondateur dont nous sommes pionniers,
Celui de l’humanisme, un modèle à créer,
C’est le sens de notre engagement politique,
L’objet de la charte que le MoDem applique.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *